Le 18 mars 2017, les deux Abbés territoriaux ont reçu l'investiture en l'Abbaye de St. Maurice d'Agaune.

 

La Suisse est un pays merveilleux. Nombreuses sont les diversités et particularités naturelles, historiques et culturelles qui font de notre Confédération un bijou unique, situé au cœur de l'Europe.


Parmi celles-ci, nous en oublions souvent une, – importante, - qui rend notre Pays encore plus spécial. En effet, la Suisse a la chance d'accueillir deux des onze abbayes territoriales existantes au monde : la millénaire Abbaye de St. Maurice d'Agaune en Valais, et la schwytzoise d'Einsiedeln, considérée un des sites mariaux les plus importants de Suisse.


Le samedi 18 mars 2017 une cérémonie d'investiture toute particulière a eu lieu en l'Abbaye de St. Maurice. En effet, la Lieutenance suisse a eu la joie et l'honneur d'accueillir en son sein - avec le grade de Grands Officiers - les deux Abbés territoriaux suisses, Mgr Jean Scarcella, Abbé de St. Maurice, et Mgr Urban Federer, Abbé d'Einsiedeln.


Le Grand Prieur de la Lieutenance, S.E. Mgr Pier Giacomo Grampa, Evêque émérite de Lugano, qui a célébré la sainte Messe d'investiture, et le Lieutenant suisse, S.E. Jean-Pierre de Glutz-Ruchti, n'ont pas caché leur émotion en accueillant les deux Abbés mitrés dans l'Ordre du Saint Sépulcre. Ils leur ont adressé une chaleureuse et fraternelle bienvenue, en les invitant tout de suite à participer à au moins l’un des prochains pèlerinages en Terre Sainte qui seront organisés par les différentes sections suisses.


Une quarantaine de Dames et de Chevaliers provenant de toutes les sections de la Lieutenance ont assisté à la touchante cérémonie d'investiture, qui s'est déroulée dans une ambiance de prière particulièrement recueillie et solennelle: tous étaient en effet bien conscients de l'importance et du caractère unique de l'événement!


Nous adressons à nos deux nouveaux Confrères dans l'Ordre nos plus sincères félicitations pour leur investiture, en leur assurant notre haute (et confraternelle) considération.

Approfondissement: les abbayes territoriales

« La prélature territoriale ou l'abbaye territoriale est une portion déterminée du peuple de Dieu, territorialement circonscrite, dont la charge, à cause de circonstances spéciales, est confiée à un Prélat ou à un Abbé qui la gouverne comme son pasteur propre, à l'instar de l'Évêque diocésain. » (Canon 370, CIC 1983).


Dès lors, il s'agit d'une forme d'Eglise particulière, comparée au diocèse. Elle est définie grâce à son territoire et à la présence d'une abbaye (ou monastère) de type bénédictin. En effet, historiquement, les plus grandes et importantes abbayes étendaient leur influence aussi au-delà des murs du monastère, en incluant champs, propriétés ainsi que petits villages, dans lesquels vivaient les personnes qui travaillaient dans les fonds ou en exerçant d'autres activités de l'abbaye. Tout ce territoire et ces individus étaient soustraits à l'autorité de l'évêque du diocèse et dépendaient directement de l'abbaye et de son abbé. Le Pape Paul VI, par son motu proprio Catholica Ecclesia du 23 octobre 1976, a décrété qu'à l'avenir il serait interdit d'ériger des abbayes territoriales, sauf pour des raisons spéciales. Il a aussi posé de nouveaux critères et normes pour la réorganisation de cette antique structure ecclésiastique.

 

l'Abbaye de St. Maurice d'Agaune


Parmi les abbayes territoriales encore existantes, six sont situées en Italie (Abbaye de Montecassino, de Monte Oliveto Maggiore, de la Santissima Trinità de Cava de' Tirreni, de Santa Maria di Grottaferrata, de Montevergine et de Subiaco) et cinq se trouvent dans d'autres pays (Abbaye de Wettingen-Mehrerau en Autriche, de Pannonhalma en Hongrie, de Tokwon en Coree du Nord et celles d'Einsiedeln et de St. Maurice d'Agaune en Suisse).

 

Paola Carla Moroni Stampa